retour

Actualité de la Commission Perspectives Système et Réseau

Le 13 avril dernier, RTE a débattu avec ses parties prenantes, réunies dans la Commission perspective système et réseau du CURTE, d’un programme de travail pour l’année 2018 sur les études portant sur le système électrique. Bâti dans le prolongement du Bilan prévisionnel 2017 et des méthodes de concertation inaugurées à cette occasion, ce programme de travail repose sur trois piliers :

  • compléter l’analyse par des études ciblées,
  • mettre à jour l’étude équilibre offre-demande sur 5 ans dans le cadre du Bilan prévisionnel 2018 conformément aux dispositions du Code de l’énergie,
  • analyser les aspects réseaux des scénarios au travers du schéma décennal de développement du réseau.

Consulter le support de la réunion du 13 avril

Bilan prévisionnel (appel à contribution)

L’édition 2018 du Bilan prévisionnel portera sur l’horizon 2019-2023. Elle conduira à mettre à jour le diagnostic sur l’équilibre offre-demande et l’analyse de risque en se basant sur les dernières hypothèses en matière de consommation d’électricité, d’évolution du parc de production, et de capacité d’échange avec les pays voisins. L’appel à contribution lancé ce jour porte sur ces différents aspects de l’analyse : consommation (avec notamment des questions sur la sensibilité à la croissance économique ou sur le rythme de déploiement de l’efficacité énergétique), production (trajectoire de déploiement des énergies renouvelables, d’évolution du nucléaire, ou de fermeture des moyens au charbon, etc.) et échanges avec les pays européens.

Cet exercice, prévu par la loi, est complémentaire au volet « long-terme » élaboré par RTE tous les deux ans, qui permet d’explorer les scénarios d’évolution du mix électrique à un horizon de 15 ans, dont la dernière version a été publiée en novembre 2017. Les compléments à ce volet « long terme » seront publiés sur le site de la concertation, sous la forme de notes thématiques ou de contributions dédiées.

Les parties prenantes peuvent se positionner sur tout ou partie des hypothèses (demande, évolution du parc de production, consommation, mix énergétique des pays voisins) avant le 31 mai 2018 via le site concerte ou à l’adresse rte-concerte-bp@rte-france.com

 Accéder au document d’appel à contributions sur le Bilan prévisionnel 2018

Schéma décennal de développement du réseau (appel à contribution)

Dans la foulée du Bilan prévisionnel, RTE a annoncé une refonte large du Schéma décennal de développement du réseau (SDDR). Plusieurs nouveautés seront introduites à cette occasion et s’appuient sur le cadre de discussion avec les parties prenantes mis en place pour le Bilan prévisionnel :

  • La concertation sera organisée en amont, et portera sur les hypothèses, les méthodes d’évaluation et les indicateurs utilisés.
  • Sur la base des scénarios du Bilan prévisionnel, différentes variantes de localisation des nouvelles installations renouvelables seront étudiées et définies en amont avec les acteurs, en intégrant des principes différents de coordination ou de planification associant le développement du réseau et l’implantation des nouveaux moyens de production (éoliennes, panneaux solaires, etc).
  • Les scénarios feront l’objet d’un chiffrage économique qui viendra compléter les analyses présentées dans le rapport complet du Bilan prévisionnel 2017.
  • Les analyses porteront sur les aspects techniques et économiques, et seront accompagnées d’une évaluation environnementale stratégique.

Les parties prenantes sont invités à se positionner sur les hypothèses, le modèle et les sortants de l’exercice avant le 31 mai 2018 via le site concerte ou à l’adresse rte-sddr2018@rte-france.com.

Accéder au document d’appel à contributions sur le Schéma décennal de développement du réseau 2018

Analyses complémentaires du Bilan Prévisionnel 2017

Le Bilan prévisionnel 2017 a permis la restitution d’un ensemble important de résultats, rassemblés autour de 5 scénarios contrastés de transition énergétiques. Depuis, de nombreuses demandes de variantes ont été adressées à RTE.

Parmi les principales demandes, RTE a proposé de réaliser des compléments et variantes, qui seront mis à disposition des acteurs sur le site de la concertation sous la forme de notes thématiques ou de contributions dédiées. Les priorités identifiées à ce stade portent sur la réalisation de variantes complémentaires sur le parc de production, l’analyse des trajectoires de consommation d’électricité, l’approfondissement du chiffrage des scénarios, l’approfondissement des analyses sur les échanges aux interconnexions et l’intégration de la mobilité électrique.

Accéder à la Commission Perspectives Système et Réseau